10.5 C
Paris
mercredi, février 28, 2024

Polémique autour de chants homophobes diffusés lors du match du PSG sur Amazon Prime

Un groupe français de défense des droits des personnes homosexuelles a annoncé mercredi avoir engagé des poursuites judiciaires contre Amazon Prime pour avoir diffusé en streaming un match de football entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille lors duquel des chants homophobes étaient audibles. Lors du match du 24 septembre entre les rivaux de la Ligue 1, des milliers de supporters du PSG ont entonné des slogans homophobes à l’encontre de leurs adversaires. Un journaliste de l’AFP qui couvrait le match a déclaré que les chants homophobes au stade du Parc des Princes du PSG ont duré environ 10 minutes. Quatre joueurs du PSG, dont Randal Kolo Muani et Ousmane Dembele, ont été suspendus pour un match pour avoir également proféré des insultes à l’encontre des joueurs de Marseille lors de la célébration de leur victoire 4-0. Un avocat du groupe LGBT Families a déclaré avoir déposé une plainte pénale contre Amazon Prime pour avoir diffusé le match en replay, notant que si les diffuseurs ne sont pas responsables du contenu offensant qui peut survenir pendant un match en direct, ils sont responsables du contenu proposé en replay. La plainte indique que lors du replay, “on peut entendre plusieurs chants de supporters venant des tribunes, dont certains sont clairement homophobes”. Deux autres groupes de défense des droits LGBT, Mousse et Stop Homophobie, ont déclaré qu’ils se joindraient également à la plainte contre Amazon pour insultes publiques et incitation à la haine ou à la violence envers les personnes en raison de leur orientation sexuelle. Amazon a déclaré que le match n’était plus disponible sur Prime Video au moment de l’annonce de la plainte et que, en tant que diffuseur, il ne cautionnait pas les commentaires ou le comportement de certains supporters. “L’homophobie n’a pas sa place dans le sport ni dans la société, et nous la condamnons, comme toutes les formes de discrimination, de la manière la plus ferme possible”, a déclaré un porte-parole d’Amazon à l’AFP. Les quatre joueurs du PSG sanctionnés le mois dernier pour les chants – Kolo Muani, Dembele, Hakimi et Kurzawa – ont présenté leurs excuses pour leur comportement, affirmant qu’ils s’étaient “emportés” après leur victoire contre Marseille et promettant de “respecter notre devoir de donner l’exemple” à l’avenir. Le PSG, quant à lui, a été condamné à fermer la tribune Auteuil du Parc des Princes pour un match. Le groupe Rouge Direct, qui lutte contre l’homophobie dans le sport, a soutenu la plainte contre Amazon Prime dans le cadre de ce qu’il appelle la “lutte contre la banalisation de l’homophobie dans le football”. Il a déclaré qu’Amazon Prime avait promis, suite à une plainte antérieure cette année, de cesser de diffuser des chants homophobes lors des replays, et a accusé le géant du streaming de trahir sa parole. Un sondage publié en septembre par l’association Fédération Sportive LGBT+ a révélé que

Derniers articles
Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici