14.9 C
Paris
dimanche, avril 14, 2024

Des athlètes russes et biélorusses autorisés à concourir en tant que neutres aux Jeux de Paris

Les chefs‍ olympiques ont‍ donné leur accord vendredi à la participation ⁢des ‌athlètes ⁢russes et biélorusses ​aux Jeux de Paris de l’année ⁢prochaine​ en tant que⁤ neutres, en dehors des épreuves par équipe et à condition ‍qu’ils ne soutiennent pas activement la guerre‍ en ⁤Ukraine. Le Comité​ international olympique a ajouté qu’il n’y avait actuellement que huit athlètes russes‌ et trois biélorusses qui s’étaient qualifiés en‍ tant qu’athlètes neutres. En comparaison, plus de 60 athlètes ukrainiens se sont qualifiés pour les ‍Jeux ​de Paris de l’année prochaine. Le comité exécutif du CIO a ⁢décidé que ⁢les⁤ athlètes neutres individuels qui se sont qualifiés par le biais des systèmes de qualification existants⁣ des fédérations internationales sur le terrain de jeu seront déclarés éligibles pour participer aux Jeux olympiques de ​Paris‍ 2024. Mais seulement s’ils remplissent des conditions d’éligibilité strictes. Cela inclut ‍l’exclusion des “équipes‍ d’athlètes ayant un passeport russe​ ou ⁣biélorusse”. Seront également exclus les “athlètes qui soutiennent activement la⁢ guerre” ‌ainsi que les “athlètes ‍qui sont sous contrat avec l’armée russe ou biélorusse ou avec des⁤ agences de sécurité nationales”. De plus, “aucun drapeau, hymne, couleurs ou toute ⁤autre identification‍ de la Russie ou de la Biélorussie‌ ne⁢ sera affiché aux⁣ Jeux olympiques de Paris ‌2024 dans aucun lieu officiel ou lors ⁢d’une fonction officielle”. Les athlètes russes et biélorusses ont fait face à des sanctions de la part‍ de ‌nombreuses disciplines sportives depuis que Moscou a ⁣lancé son ​offensive contre l’Ukraine ⁣en février 2022. Cependant, au cours de l’année écoulée, plusieurs sports olympiques ont assoupli les ‌restrictions, permettant aux athlètes des deux pays ‌de revenir à la compétition sous certaines‌ conditions. ⁢En mars,⁢ le CIO a ​levé ⁢l’interdiction ‌totale des athlètes‍ russes et biélorusses, leur permettant de concourir en tant qu’athlètes neutres à condition qu’ils ne ‌soutiennent pas‌ le⁤ conflit en Ukraine et n’aient aucun lien avec l’armée. La ‌question a été soulevée à ⁣nouveau mardi lorsque des représentants des fédérations sportives‌ internationales et des comités olympiques nationaux ont ‍demandé que‍ les athlètes⁢ russes et biélorusses soient admis sous un drapeau neutre ⁢pour les Jeux de⁣ Paris ‍du 26 ‍juillet au​ 11 août 2024 “dès que possible”. Lors‌ du ⁤sommet‌ olympique à Lausanne, les représentants des athlètes ont également demandé “de⁢ la clarté” sur la⁤ question. Dans une interview avec l’AFP jeudi, le ministre‍ ukrainien des ⁤sports​ par intérim a déclaré que son gouvernement était “très préoccupé” par cet appel des Fédérations internationales et⁣ des Comités olympiques nationaux. Matviy Bidnyi a déclaré que Kiev était préoccupé par le fait ⁢que cela⁤ donnait l’impression que le CIO “ne veut pas faire preuve du leadership nécessaire en matière d’équité et de justice olympiques”.

Derniers articles
Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici