Violence en France : l’attaque de la Tour Eiffel renforce les inquiétudes sécuritaires

Violence en France : l’attaque de la Tour Eiffel renforce les inquiétudes sécuritaires

Quand est-ce du terrorisme ? Et quand est-ce un problème de santé mentale ? Le ministre de l’Intérieur français qualifie le meurtre d’un touriste allemand près de la Tour Eiffel samedi soir de “défaillance des soins psychiatriques”. Nous nous interrogeons sur les propos de Gérald Darmanin et sur le profil d’un suspect de 26 ans qui avait déjà été arrêté, traité et qui figurait sur une liste de surveillance de la radicalisation policière.

Les temps ont changé depuis 2015, lorsque la France a été la cible d’une vague d’attaques terroristes inspirées par le djihadisme. Mais il y a des constantes. Que ce soit une violence politique préméditée ou un acte impulsif, il faut un esprit dérangé pour attaquer des étrangers au hasard.

Pourquoi certains franchissent-ils le seuil de la violence verbale, dont il y en a beaucoup ces jours-ci, à la violence physique ? Le monde est-il devenu plus violent depuis la pandémie de Covid, ou les médias sociaux jouent-ils simplement sur les peurs et amplifient les actes d’horreur ?

Produit par Alessandro Xenos, Juliette Laurain et Imen Mellaz.

Lire plus sur des sujets connexes : L’info en 3 secondes.

Share this post :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Create a new perspective on life

Your Ads Here (365 x 270 area)
Latest News
Categories

    Subscribe our newsletter

    Purus ut praesent facilisi dictumst sollicitudin cubilia ridiculus.