Commentaire : La Corée du Nord reste isolée face au COVID-19, suscitant des craintes de famine.

La Corée du Nord reste fermée aux échanges internationaux en raison de la pandémie de COVID-19

Depuis janvier 2020, la Corée du Nord, également connue sous le nom de République populaire démocratique de Corée (RPDC), a été isolée du reste du monde en réponse à la pandémie de COVID-19. Bien que les échanges commerciaux avec la Chine aient repris, les frontières restent fermées aux déplacements internationaux. Cette situation a entraîné une pénurie de nourriture et de médicaments, en particulier pour les femmes travaillant dans les marchés informels, les personnes vivant dans la pauvreté, les personnes âgées, les sans-abri et les enfants sans domicile fixe.

Avant la pandémie, la Chine était le seul partenaire commercial fiable de la Corée du Nord en raison des sanctions internationales imposées en réponse à la poursuite de Pyongyang de son programme d’armement nucléaire. Les échanges commerciaux officiels ont repris entre les deux pays, mais ils sont loin d’atteindre les niveaux d’avant la pandémie. Le commerce illégal a été pratiquement impossible en raison de la fermeture des frontières et de la répression policière, ce qui a rendu les marchés informels inactifs.

La situation est particulièrement difficile pour les femmes, qui sont confrontées à une violence accrue en raison de leur incapacité à nourrir leur famille. Cependant, il est difficile d’évaluer l’ampleur de la crise humanitaire en Corée du Nord en raison du manque d’informations provenant de l’intérieur du pays. Les sources d’information précédentes, telles que les diplomates et les travailleurs humanitaires, ont été exclues depuis la fermeture des frontières.

Appel à la fin de l’isolement de la Corée du Nord

Le 21 mars, le rapporteur spécial des Nations unies, Elizabeth Salmon, a appelé à la fin de l’isolement de la Corée du Nord, qui a duré trois ans. Elle a exprimé sa préoccupation quant à l’impact de la fermeture des frontières sur les personnes vivant dans la pauvreté, les personnes âgées, les sans-abri et les enfants sans domicile fixe. Elle a également souligné la situation difficile des femmes, qui sont confrontées à une violence accrue en raison de leur incapacité à nourrir leur famille.

En conclusion, la Corée du Nord reste fermée aux échanges internationaux en raison de la pandémie de COVID-19, ce qui a entraîné une pénurie de nourriture et de médicaments. Les femmes sont particulièrement touchées par cette situation, étant confrontées à une violence accrue en raison de leur incapacité à nourrir leur famille. Il est difficile d’évaluer l’ampleur de la crise humanitaire en Corée du Nord en raison du manque d’informations provenant de l’intérieur du pays. Les Nations unies ont appelé à la fin de l’isolement de la Corée du Nord pour aider les personnes les plus vulnérables.

Share this post :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Create a new perspective on life

Your Ads Here (365 x 270 area)
Latest News
Categories

    Subscribe our newsletter

    Purus ut praesent facilisi dictumst sollicitudin cubilia ridiculus.